Les zinzins, des investisseurs pas si fous !

Les zinzins, des investisseurs pas si fous !

En bourse, on distingue deux types d’investisseurs : les particuliers, et les institutionnels. Zoom sur l’impact colossal de ces derniers !

Banques commerciales, fonds ou assurances : il existe divers investisseurs institutionnels. Pour autant, tous ont un impact non négligeable sur les marchés financiers. Volumes et types d’investissement, rôle dans l’économie, origine de leur surnom : voici tout ce que vous devez savoir sur les zinzins de la bourse !

 

Qui sont les investisseurs institutionnels ?

 

Origine de l’appellation Zinzins

Zinzins : derrière ce terme pour le moins original se cache un statut impliquant de lourdes responsabilités; celui d’investisseur institutionnel. Si ce surnom leur a été donné pour apporter une touche humoristique visant à railler leurs prises de risque soi-disant irraisonnées, il n’en est rien.

Par opposition aux investisseurs particuliers, les investisseurs institutionnels sont en charge de sommes astronomiques à positionner sur les marchés financiers. De ce fait, leurs outils de pilotage, leurs capacités de traitement des données ainsi que leurs stratégies de Trading sont bien plus sophistiqués que ceux des Traders particuliers !

 

Bon à savoir : les investisseurs institutionnels possèdent leur propre système de comptabilité, le SCN 93.

 

En plus de ces grosses sommes qu’ils gèrent en bourse, les investisseurs institutionnels travaillent pour le compte de leurs clients : voilà une responsabilité supplémentaire qui pèse sur leurs épaules. Actions, obligations et autres produits financiers dérivés : leurs domaines de spécialisation sont divers selon le type d’investisseur institutionnel dont on parle.

 

L’impact des Zinzins sur les marchés financiers

Parce qu’ils prennent en charge des capitaux de plusieurs milliards de dollars sur les marchés financiers, les investisseurs institutionnels font la pluie et le beau temps en bourse. Cela, certains Traders particuliers l’ont bien compris et tentent de reproduire leurs modèles d’investissement tout en restant à l’écoute de leurs annonces.

En effet, la moindre prise de position d’un zinzin est susceptible d’impacter directement la tendance d’un cours boursier voire de créer des renversements. Il est donc judicieux pour le particulier de prendre leurs décisions en compte.

On peut distinguer 6 grandes catégories d’investisseurs institutionnels :

  1. Les Banques Commerciales
  2. Les Fonds de Pension
  3. Les Fonds de Gestion Alternative (Hedge Funds)
  4. Les Fonds Communs de Placement
  5. Les Compagnies d’Assurance
  6. Les Fondations Privées (à but non lucratif)

Parce qu’on parle de professionnels de l’investissement, la réglementation qui s’applique à eux est plus légère : malgré leur appellation, les zinzins sont jugés aptes à se protéger face aux risques financiers, contrairement à nombre de particuliers.

 

La naissance des Zinzins

C’est au cours des années 1980 et 1990 que face à la croissance continue, les ménages souhaitent développer leur épargne. Pour cette raison, la population vieillissante va dès lors passer par des institutions afin de se constituer une épargne retraite. 

Un rôle prépondérant est progressivement confié aux OPCVM, SICAV et FCP, institutions collectrices d’épargne non bancaire. Le rôle de ces derniers est alors d’alimenter le capital-risque pour servir leurs clients, tout en stimulant ainsi la création d’entreprises.

Plus tard, en 2002, l’AF2I (Association Française des Investisseurs Institutionnels) est fondée dans le but de rassembler l’intégralité des acteurs institutionnels en France. Elle s’établit sur tous ces secteurs :

  • Assurance
  • Association
  • Retraite
  • Corporate Finance
  • Prévoyance
  • Mutuelle Santé
  • Fondation

 

À noter : en Mars, les investisseurs institutionnels sont accueillis annuellement par le Palais des Congrès.

 

Les types d’investissement des Zinzins

Outre la stimulation économique pour la création d’entreprises, les investisseurs institutionnels apportent un soutien financier à divers projets. Ce soutien produit un effet “boule de neige” qui attire à leur tour, de nouveaux investisseurs. On peut citer, parmi ces projets, la Caisse des Dépôts et Consignations qui a pour but d’accompagner les ETI et PME.

Les zinzins investissent sur de nombreux actifs :

  • Les Obligations d’Etat (répandues en Allemagne et Italie)
  • Les Actions (Etats-Unis et Royaume-Uni)
  • L’immobilier (domaine croissant)

 

Bon à savoir : les ETF (Exchange-Traded Fund) et ISR (Investissement Socialement Responsable) prennent de l’ampleur dans les tendances d’investissement des zinzins.

 


 

Découvrez une nouvelle façon de générer des revenus grâce au Trading 2.0 avec le Pack ARYA Starter !

 


 

 

Le monopole des Zinzins dans l’investissement boursier

 

Si un investisseur particulier procède généralement à un achat d’actions par 100, l’investisseur institutionnel sera plutôt sur une échelle 100 fois supérieure, c’est-à-dire 10 000 actions achetées.

Cet écart dans les ordres de grandeur contraint les zinzins à respecter certaines lois et réglementations qui leur interdisent d’investir sur des marchés trop restreints. En effet, la liquidité des Penny Stocks se verrait complètement asséchée si un investisseur institutionnel venait à s’y intéresser !

De même, on demande aux zinzins de diversifier leurs investissements afin que le pourcentage d’actions détenues sur un actif unique soit limité. Dans le cas inverse, un investisseur institutionnel pourrait détenir le monopole de telle ou telle société cotée en bourse, et ce en un achat…

 

À noter : l’investissement dans les Fonds Diversifiés (Mutual Funds) et certains ETF est limité par la Securities Exchange Commission.

 

Conclusion

 

Bien loin de l’image parodique qu’on peut s’en faire, les investisseurs institutionnels (ou “zinzins”) gèrent des investissements assez lourds pour impacter l’ensemble d’un marché financier. En conséquence, leur expertise et leur responsabilité sont de mise au quotidien. Créateurs de valeur autant pour leurs clients que pour la stimulation économique, ils ont un rôle primordial en bourse.