Le trading des crypto-monnaies

Trading
Le trading des crypto-monnaies

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Les crypto-monnaies

Pour le grand public, le Bitcoin symbolise la devise virtuelle. Cependant, les cryptomonnaies sont multiples et, si elles sont utilisées comme des monnaies, leur fonctionnement s’apparente à celui des matières premières. Fortement volatiles, elles demandent une stratégie de trading spécifique.

Définition de la crypto monnaie

Également appelée bitcoin dans le langage courant, la cryptomonnaie est virtuelle. Elle se différencie des monnaies traditionnelles car elle n’est matérialisée par aucun billet ni pièce et elle est cryptée : un code spécifique est nécessaire pour l’utiliser. La crypto monnaie peut faire l’objet d’échanges et de négociations mais ces opérations sont indépendantes des gouvernements comme des banques. Si la plus renommée des monnaies virtuelles est le Bitcoin, d’autres cryptomonnaies existent : Ethereum, Litecoin, Ripple, Dash et Bitcoin Cash.

La blockchain, au centre de la gestion des cryptomonnaies

Système de fichiers organisés en réseau, la blockchain enregistre et conserve l’ensemble des opérations réalisées sur les monnaies virtuelles. Dans cette base de données distribuée, sans existence physique, les transactions sont rassemblées sous forme de blocs sécurisés par cryptographie et liés aux autres chaînes existantes.

 

Toutes les nouvelles transactions doivent être écrites, ce qui correspond au travail de minage. Chacun peut proposer son ordinateur pour participer aux validations et devenir un nouveau mineur. Le minage est rémunéré sous forme de crypto monnaie.

Une alternative aux devises traditionnelles ou une matière première

Comme les devises, les cryptomonnaies peuvent être utilisées en tant que moyen de paiement. Cependant, elles s’en différencient, notamment car leur valeur n’est pas impactée par les politiques monétaires, mondiales ou nationales, ni par les performances économiques d’un pays en particulier. De plus, le cours de ces monnaies virtuelles est principalement lié à l’accord de la majorité des utilisateurs quant à leur valeur en monnaie fiduciaire. Leur mode de traitement correspond donc plutôt à celui des matières premières.

Les possibilités de spéculation

Illustrant la volatilité des cryptomonnaies, le Bitcoin a connu une forte progression en 2017, voyant son cours multiplié par plus de 20. En 2018, sa valeur a grandement diminué, tout en restant supérieure à celle de début 2017. Malgré ces fluctuations imprévisibles, la Bourse de Chicago a ouvert, fin 2017, le premier marché à terme pour le Bitcoin.

 

Le trading sur les cryptomonnaies demande de se limiter à des montants raisonnables et de diversifier sur plusieurs devises virtuelles. Il est également possible de spéculer sur le Bitcoin ou l’Ethereum sans les acheter virtuellement par le biais de d’ETN (Exchange Traded Notes) cotés à la Bourse de Stockholm. Enfin, certains brokers proposent un CFD du bitcoin à risque limité.

 

Révolution technologique ou bulle spéculative de grande ampleur, la cryptomonnaie soulève enthousiasme et inquiétude. Pour Euronext, opérateur majeur des marchés européens, la réticence à coter les bitcoins, actifs spéculatifs, demeure. D’autres acteurs boursiers encouragent la création d’un marché autour des cryptomonnaies. Cependant, vu leur volatilité, les monnaies virtuelles sont encore loin de rivaliser avec les devises classiques du FOREX.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]