Comment trader les CFD

Très appréciés des Traders indépendants, les CFD sont des produits financiers dérivés dont les variations reproduisent fidèlement le cours d’un actif sous-jacent.

Que vous souhaitiez miser sur la hausse ou sur la baisse d’une action, d’un indice boursier, d’une matière première ou d’une devise, les CFD vous permettent d’investir avec effet de levier pour profiter des nombreuses opportunités offertes chaque jour par les marchés financiers.

Qu’est-ce qu’un CFD ? Quelles sont les spécificités de ce produit financier dérivé à effet de levier ? Comment fonctionne-t-il ? Quels sont les avantages du Trading sur CFD ? Quels sont les risques ?

Voici un résumé complet des informations à connaître pour Trader sur les CFD et profiter des opportunités offertes par les marchés financiers.

Qu’est-ce qu’un CFD ?

Un CFD (Contract for difference) est un produit financier dérivé dont les variations de prix reproduisent les variations de prix d’un autre actif financier (d’une action d’entreprise, d’un indice boursier, d’une matière première, ou bien d’une paire de devises par exemple).

Lancés dans les années 1990 en Angleterre, les CFD ont gagné du terrain au fil des ans grâce à la démocratisation des plateformes de Trading à destination des particuliers. Il s’agit de contrats financiers échangés sur le marché de gré à gré entre des investisseurs (individuels ou institutionnels) et des courtiers. 

 


 

Découvrez une nouvelle façon de générer des revenus grâce au Trading 2.0 avec le Pack ARYA Starter !

 


 

 

Comment fonctionnement les CFD

Le CFD permet de miser sur l’évolution de la valeur d’un actif financier sans avoir à le posséder. Grâce aux CFD, il est possible de miser sur la hausse des actifs sous-jacents sans les détenir, mais également de miser sur leur baisse grâce à la vente à découvert.

Ce produit dérivé convient parfaitement à tous les investisseurs souhaitant miser sur les variations de prix des actifs financiers sans pour autant avoir à gérer les contraintes que leur acquisition et leur détention engendreraient. 

Avec les CFD, les plus ou moins-values de l’investisseur correspondent à la différence entre le prix d’entrée en position et le prix de sortie de position. Ainsi, si la valeur d’un CFD est de 1€ le point et que l’investisseur gagne 10 points entre son niveau d’entrée et son niveau de sortie, alors il réalise une plus-value de 10€. À l’inverse, si les prix évoluent en sa défaveur de 10 points, il enregistre une moins-value de 10€.

Comment trader les CFD

Pour commencer à trader sur les CFD, il suffit d’ouvrir un compte de Trading auprès d’un courtier régulé, puis de déposer une somme d’argent suffisante pour couvrir le risque des paris spéculatifs que l’on souhaite réaliser.

Grâce à l’effet de levier, il n’est pas nécessaire de déposer 100% de la valeur des actifs financiers, mais seulement une fraction (la marge) dont le but sera de compenser le risque pris sur les CFD.

Concernant les frais de courtage, ces derniers prennent la forme d’un spread, c’est-à-dire d’une différence entre le prix d’achat et le prix de vente proposés par l’intermédiaire financier. Sur une plateforme de Trading dédiée aux CFD, le prix d’achat du CFD sera en effet légèrement supérieur au prix réel de l’actif sous-jacent alors que son prix de vente sera quant à lui légèrement inférieur.

Bien qu’ils puissent représenter d’importantes sommes d’argent pour les Traders les plus actifs, les frais de courtage appliqués sur un compte de Trading CFD restent bien inférieurs aux frais de courtage appliqués sur un compte titres ordinaire ou sur un Plan d’épargne en actions. Les CFD se prêtent donc particulièrement bien au day Trading et au swing Trading.

Les 6 avantages du Trading sur CFD

#1 Peu de capital immobilisé

Contrairement à l’achat en direct d’actifs financiers, la négociation de produits financiers dérivés tels que les CFD permet de n’immobiliser qu’une petite fraction des sommes mises en jeu. L’effet de levier proposé par les courtiers CFD peut en effet atteindre des niveaux particulièrement élevés de x20, x50, voire x100 pour certains marchés comme le FOREX.

Plutôt que de bloquer inutilement ses fonds, il est ainsi possible de n’immobiliser que le strict nécessaire et de commencer avec quelques centaines d’euros seulement bien que l’idéal soit d’en déposer au moins quelques milliers pour bien gérer son risque.

#2 De faibles frais de courtage

La forte concurrence entre courtiers CFD permet aux particuliers de bénéficier de frais de courtage extrêmement compétitifs. En effet, l’achat ou la vente d’un CFD ne s’accompagnent pas systématiquement d’une transaction réelle sur le marché organisé, les intermédiaires financiers sont donc en mesure de proposer de faibles spreads tout en préservant leurs marges.

À titre d’exemple, pour acheter et revendre un CFD de l’indice boursier allemand DAX, vous ne payez en moyenne qu’un euro de spread alors que la taille de position dépasse les 12 000€, soit à peine 0,0083%…

#3 Une cotation en continue

Contrairement à de nombreux produits financiers qui ne peuvent être échangés que pendant les horaires d’ouvertures des bourses, les CFD peuvent être négociés en continu, à l’exception des weekends et de certains jours fériés. Le marché des devises (FOREX) côte par exemple 24h/24 du lundi au vendredi. Le marché des cryptomonnaies côte quant à lui 24h/24 et 7j/7, sans aucune interruption.

#4 La vente à découvert

« Shorter » ou « vendre à découvert », permet de vendre un actif que l’on n’a pas encore pour miser sur la baisse de son prix. Dans le détail, il s’agit en réalité d’emprunter l’actif, de le vendre, de le racheter, puis de le rembourser. Si les prix ont baissé entre la vente et le rachat, le Trader gagne de l’argent, mais si les prix ont augmenté, il en perd.

Les CFD permettent de miser simplement sur la baisse des prix d’un actif financier, ils permettent donc d’exploiter de nombreuses opportunités inaccessibles via d’autres produits financiers n’ayant pas cette caractéristique.

 

#5 La liquidité du contrat

Sur les marchés organisés, il est nécessaire de trouver un vendeur pour pouvoir acheter et de trouver un acheteur pour pouvoir vendre, et cette tâche n’est pas toujours si simple. Dans certaines situations, trouver la bonne contrepartie peut en effet s’avérer très compliqué.

Avec les CFD, inutile de se préoccuper de la recherche d’une contrepartie puisque le courtier joue lui-même ce rôle. Tant que le marché est ouvert, il est donc toujours possible de fermer sa position auprès de son courtier (malgré la présence d’un risque de slippage).

#6 Une très large gamme d’actifs

Enfin, les CFD permettent aussi et surtout de miser sur les variations de prix d’une très large gamme d’actifs financiers comprenant les actions d’entreprises, les indices boursiers, les paires de devises (des plus communes aux plus exotiques), les matières premières, les cryptomonnaies… De quoi diversifier ses paris et profiter de nombreuses opportunités au quotidien !

Les risques du Trading sur CFD

Le risque financier

Si l’effet de levier caractéristique des CFD peut permettre de multiplier ses plus-values, il ne faut pas oublier qu’il multiplie également le risque. En effet, une baisse minime de la valeur de l’actif sous-jacent peut suffire à causer de lourdes pertes financières lorsque l’exposition au risque est mal gérée. À titre d’exemple, une variation adverse de 1% suffit à détruire la totalité d’une position d’effet de levier 100.

Dans certains cas extrêmes, il est même possible qu’une mauvaise gestion de l’effet de levier aboutisse à une situation d’endettement, notamment lorsque l’apparition d’un gap ne permet pas de déclencher l’ordre stop-loss au niveau initialement prévu.

Suite aux nombreuses pertes enregistrées par les particuliers en raison de trop forts effets de levier, les autorités de régulations boursières comme l’AMF ou la FCA ont commencé à hausser le ton. Depuis 2018, les effets de levier sont donc limités à x20 pour les indices boursiers.

Le risque d’arnaque

De nombreuses offres de Trading sur CFD a priori alléchantes peuvent n’être que des arnaques. Pour éviter de vous faire avoir, il est impératif d’opter pour un courtier régulé afin que vos fonds soient en sécurité et disponibles à tout moment.

Le risque addictif

Enfin, comme la plupart des activités où de l’argent est mis en jeu, il est possible de développer une addiction pour le Trading sur CFD. De nombreux Traders particuliers passent ainsi de trop longues heures scotchés derrière leurs écrans à scruter l’évolution des graphiques tick par tick.

Pour lutter contre ce comportement nocif, il est essentiel de contrôler son activité de Trading et de se détacher de ses émotions. Le recours aux solutions de Trading semi-automatique apporte ici une vraie solution.

Commencer à Trader sur les CFD permet de diversifier son patrimoine financier et de dynamiser ses rendements lorsque cette démarche est effectuée sérieusement. Prenez donc le temps de vous former avant de vous lancer et veillez à choisir un écosystème de Trading complet adapté à vos besoins.