Définition d'un Produit Financier Dérivé

Avec plusieurs milliers de milliards de dollars échangés quotidiennement, le marché des produits dérivés offre aux spéculateurs un terrain de jeu idéal.

Si la plupart des investisseurs de long terme préfèrent détenir directement les actifs financiers sur lesquels ils misent, la plupart des spéculateurs de court terme préfèrent faire appel à des produits financiers dérivés. Ils entrent alors en confrontation avec d’autres spéculateurs, mais également avec des entreprises ayant mis en place des stratégies de couverture.

Qu’est-ce qu’un produit financier dérivé ? Pourquoi négocier des produits dérivés ? Quels sont les différents types de produits dérivés ? Où et comment les acheter ?

Voici un résumé complet des informations à connaître pour exploiter toutes les opportunités offertes par les produits dérivés.

Qu’est-ce qu’un produit dérivé ?

Par définition, un produit dérivé est un contrat financier dont la valeur dépend des variations d’un ou plusieurs actifs financiers sous-jacents. 

Dans certains cas, la relation entre la valeur du produit dérivé et le prix de son actif sous-jacent sera linéaire, voire symétrique, dans d’autres cas en revanche la relation sera non linéaire et plus complexe.

Certains produits financiers dérivés comme les Futures et les Options seront échangés en bourse sur un marché organisé, alors que d’autres comme les Forwards ou les CFD seront en revanche échangés directement entre investisseurs sur un marché de gré à gré (OTC en anglais pour Other the counter).

Pourquoi acheter ou vendre un produit dérivé ?

Les produits dérivés peuvent être utilisés dans le cadre de stratégies de couverture, dans le cadre de stratégies spéculatives, voire dans le cadre de stratégies d’arbitrage.

Se couvrir grâce aux produits dérivés

Les stratégies de couverture permettent à une entreprise ou à un investisseur de se protéger des variations de prix d’un marché donné en ouvrant une position de sens inverse à son exposition initiale. Par exemple, une compagnie minière exposée au risque d’une baisse de l’once d’or pourra utiliser un produit dérivé dont les variations de prix viendront compenser ses pertes en cas de chute du métal jaune. De même, un investisseur détenant un portefeuille d’actions pourra utiliser un produit dérivé pour compenser la perte de valeur de ses titres en cas de krach.

Spéculer grâce aux produits dérivés

Les stratégies spéculatives permettent aux spéculateurs de gagner de l’argent sur les marchés financiers en misant sur les variations de prix des actifs financiers. Or, si l’achat et la vente en direct de ces produits permet de miser sur la hausse ou la baisse des prix, les frais peuvent être importants. Pour éviter d’avoir à payer des frais de courtage et des droits de bourse trop élevés, les spéculateurs préfèrent donc généralement faire appel à des produits dérivés, d’autant plus que ces derniers peuvent leur permettre de mettre en place des paris plus complexes, notamment en ayant recours à des combinaisons d’options pour miser sur des paramètres bien précis : les grecques.

Arbitrer grâce aux produits dérivés

Enfin, les stratégies d’arbitrage permettent quant à elles aux investisseurs de gagner de l’argent en exploitant les différences de valeur pouvant apparaître entre deux produits ou groupes de produits financiers dont les prix devraient a priori être identiques.

Si la faiblesse des frais de courtage et la souplesse de négociation comptent parmi les principaux avantages des produits dérivés, il ne faut pas non plus oublier que ces derniers permettent également aux investisseurs de spéculer à la hausse comme à la baisse avec un effet de levier, et donc de réduire au strict minimum leurs besoins en fonds propres.

Les différents types de produits dérivés

S’il existe une infinité de produits financiers dérivés, il est possible de les répartir en deux grandes familles et d’en citer les plus connus.

Les produits dérivés échangés en bourse

Les Futures sont des contrats à terme standardisés et échangés sur des marchés organisés au travers d’une chambre de compensation dont l’objectif est d’éliminer le risque de défaut des contreparties. Comme leur nom l’indique, il s’agit d’engagement à acheter ou vendre un produit financier sous-jacent à une date future et à un prix donné.

Les Options sont des contrats offrant le droit d’acheter ou de vendre un produit financier sous-jacent à un prix donné à une date future (option européenne) ou jusqu’à une date limite (option américaine).

Les produits dérivés échangés de gré à gré (OTC)

Les Forwards sont des contrats à terme non standardisés et échangés directement entre entreprises et investisseurs. Comme les contrats Futures, ils sont des engagements à acheter ou vendre un actif sous-jacent à une date future.

Les CFD (contrats sur la différence) sont des produits dérivés échangés de gré à gré directement entre le courtier et ses clients. D’un fonctionnement relativement simple, ils reproduisent les variations de prix de leur actif sous-jacent et permettent aux investisseurs de miser simplement sur la hausse ou la baisse des prix tout en bénéficiant d’un effet de levier important. Depuis la Loi Sapin II, il existe également des CFD à risque limité pour lesquels l’effet de levier est plus faible.

Les Swaps sont quant à eux des produits dérivés permettant à deux entreprises ou investisseurs d’échanger les flux monétaires d’un actif financier sous-jacent contre ceux d’un deuxième actif financier sous-jacent. Pour une entreprise, il s’agit le plus souvent d’échanger des flux variables (générés par des taux d’intérêt variables) par des flux fixes (générés par un taux d’intérêt fixe) afin de réduire son exposition au risque de taux. Pour un investisseur en revanche, il s’agira généralement de faire la démarche inverse en acceptant l’exposition au risque de taux en contrepartie de la prime de risque associée.

Bien qu’ils soient d’un fonctionnement parfois complexe, les produits dérivés ont révolutionné le monde de la finance et il serait aujourd’hui impensable d’envisager des marchés financiers privés de ce type de produits. Pour espérer réussir dans le Trading, vous devrez au moins prendre le temps de comprendre le fonctionnement des produits dérivés les plus simples tels que les CFD.