La Pondération, balance des valeurs boursières

La Pondération, balance des valeurs boursières

Sur les marchés financiers, les valeurs ont des dynamiques différentes. Pour cette raison, on utilise la pondération en trading.

Entreprises, actifs ou statistiques financières : l’investisseur doit passer toutes les valeurs boursières au peigne fin s’il désire adopter une stratégie de trading efficace. Dans ce cadre, la pondération permet d’affecter des coefficients légitimes aux valeurs étudiées, afin de donner un aperçu véridique de leur évolution sur les marchés financiers.

 

Qu'est-ce que la pondération ?

 

“Donner aux valeurs qui les composent un poids différent, en fonction des divers critères qui rendent compte de l’importance relative de chacun des éléments” : voici la définition que fait l’INSEE du concept de pondération. En effet, la pondération permet de créer une hiérarchie à travers diverses valeurs du même ordre, et ce selon des critères précis et prédéterminés.

En ce qui concerne l’investissement sur les marchés financiers, on peut citer deux critères fondamentaux qui permettent d’affubler un coefficient à chaque valeur :

  • pour les titres (actions, obligations, devises…), le niveau de risque est par exemple un critère déterminant ;
  • au niveau des entreprises (ayant également un impact sur certains titres), la capitalisation boursière permet de dresser un coefficient.

Idée fondamentale de l’analyse technique, la pondération offre ainsi l’opportunité de dresser une moyenne – alors dite pondérée – de plusieurs valeurs sur le marché. Ce terme est présent dans divers indicateurs techniques comme la MMP (Moyenne Mobile Pondérée).

Bien que la pondération demande une prise de décision arbitraire de la part de l’investisseur, elle sera une pièce centrale de votre stratégie de trading. En effet, elle vous aidera à décider :

  • d’une entrée ou sortie en bourse 
  • du montant de votre investissement
  • de gérer la diversification de votre portefeuille

Utilisée par les sociétés boursières au sein de leurs analyses financières, la pondération s’exprime en pourcentage et se distingue ainsi de la moyenne arithmétique. On la retrouve à tous les niveaux de l’investissement boursier :

  • Portefeuille d’actifs
  • Entreprise cotée en bourse
  • Indice boursier
  • Statistique sur les marchés

 

La pondération des indices boursiers

 

Indices Boursiers Pondérés

Depuis 1920 – année à laquelle l’indice S&P500 prend pour la première fois en compte la capitalisation boursière dans sa méthode de valorisation des titres – la pondération trouve sa place dans de plus en plus d’indices boursiers. CAC 40, DAX 30 et Nasdaq font partie des indices affublant à chaque valeur un coefficient basé sur deux choses :

  1. la capitalisation boursière
  2. le volume des échanges par valeur

 

Attention : parce qu’elle accorde une importance exacerbée à la surévaluation ou sous-évaluation d’un titre, la pondération peut toutefois vous induire en erreur !

 

Le Cas du CAC 40

Comme souligné plus haut, les méthodes de pondération de plusieurs indices boursiers peuvent donner une mauvaise interprétation de la santé d’une entreprise. Pour cette raison, le CAC 40 inclut un autre paramètre dans son coefficient de pondération : le capital flottant.

Ce dernier représente le capital réellement disponible – et donc échangeable – en bourse. De cette manière, une société cotée en bourse mais détenue par une maison mère sera “pénalisée” du fait qu’elle possède peu de titres en circulation, malgré la forte capitalisation dont elle bénéficie.

Ainsi, le capital flottant du CAC 40 donne un aperçu plus fidèle des vraies valeurs boursières des entreprises, et donc des titres pouvant faire l’objet d’une transaction.

 

Indices Boursiers non Pondérés

En parallèle de tous ces indices boursiers pondérés, d’autres comme le Nikkei et le Dow Jones rejettent ce principe dans la valorisation de leurs titres. Cette “non” pratique, bien qu’elle épargne certains pièges aux investisseurs, fait face à de nombreux détracteurs dans le monde du trading.

En conséquence de cette absence de pondération, une variation sur 10 dollars ou 1000 euros se verra accordée la même importance sur les marchés financiers : une simplification préjudiciable selon beaucoup.

 


 

Découvrez une nouvelle façon de générer des revenus grâce au Trading 2.0 avec le Pack ARYA Starter !

 


 

 

Sous-pondérer ou surpondérer ?

 

Une stratégie de trading viable repose sur une bonne pondération des actifs financiers dans lesquels vous investissez. Toute la difficulté est là : comment décider s’il faut surpondérer ou sous-pondérer une valeur ?

Les agences spécialisées conseillent généralement de se reporter aux performances récentes des entreprises dont il est question en les confrontant aux prévisions qui avaient été émises. Dans ce contexte, surpondérer implique d’acheter davantage de titres alors que sous-pondérer revient à revendre une partie de ces derniers.

L’analyse technique dira donc que si l’entreprise cotée a eu de bons résultats, le mieux est de surpondérer le titre. À l’inverse, des résultats médiocres – ou du moins ayant subi une baisse récente – dissuaderont de valoriser l’actif : on sous-pondérera alors la valeur.

Afin d’avoir une vision plus solide et des investissements moins risqués, adopter une approche plus macro-économique (analyse fondamentale) peut représenter un complément utile à votre stratégie de trading.

 

Conclusion

 

La pondération s’applique donc dans de nombreux domaines, autant au coeur du trading que dans l’économie générale. S’il existe diverses manières plus ou moins arbitraires de pondérer une valeur (indice, actif, entreprise), il n’en est pas moins capital d’accompagner ce concept d’indicateurs techniques efficaces comme la Stochastique pour se faire une idée précise du marché à court et moyen terme.