modèle CAPM

Le modèle CAPM et l’analyse du risque en trading

La gestion du risque est un concept omniprésent dans le domaine du trading, et elle nécessite au préalable une bonne évaluation des actifs financiers. C’est à ce dernier exercice que sert le modèle CAPM (Capital Asset Pricing Model). Découvrez de quoi il s’agit à travers les lignes de cet article.

Qu’est-ce que le modèle CAPM ?

Le CAPM est le modèle d’évaluation des actifs financiers le plus populaire chez les traders. Il est le fruit des travaux de nombreux éminents économistes, à savoir Harry Markowitz, Jack Treynor, William Sharpe, John Lintner, Jan Mossin, Merton Miller et Eugène Fama. L’idée était de parvenir à estimer avec précision la rentabilité espérée sur le marché pour un actif financier donné, en tenant compte du taux de risque que ce dernier présente. On peut dès lors aisément comprendre de quelle manière les facteurs offre et demande pour chaque titre participent à équilibrer le marché.

Pour mieux comprendre le concept, il faut partir du principe que ce sont les facteurs temps de l’argent et gestion du risque qui constituent les sources de revenus au trading. Le taux de placement présentant le moins de risque et étant le plus bas possible représente le temps de l’argent. Le risque en lui-même est représenté par le rapport entre le caractère volatile du marché et celui de l’actif.

La formule basique du CAPM est la suivante : Bêta = Covariance (R.actif, R.marché)/Variance (R.marché). Il est préférable pour tout trader de se baser sur des données historiques pour calculer le bêta. Plus ce dernier est bas (idéalement avoisinant le chiffre 1), plus l’actif est conforme aux fluctuations du marché.

S’en servir pour analyser le risque en trading ?

Nous l’avons dit, le succès sur le marché de la finance pour tout trader passe forcément par une bonne analyse du risque de son actif. Il ne s’agit pas simplement de poser un loss stop sur les positions clés, mais vraiment d’optimiser l’efficacité des opérations de trading en appliquant certaines règles. C’est un exercice très délicat qui requiert beaucoup de lucidité, d’autant plus que l’on est souvent stressé dans le cas d’espèce.

Il est primordial d’adopter un certain nombre de principes. Tout d’abord, il faut éviter de se servir d’une part trop grosse du capital. Il faut garder à l’esprit qu’il y a une marge à respecter, un montant donné sur lequel l’effet de levier vous permet d’intervenir. Ensuite, il ne faut pas oublier que les pertes arrivent toujours, et ne se laisser ni abattre ni affoler au point de lancer des opérations risquées. L’idéal est de se fixer une limite de perte quotidienne pour une meilleure gestion du risque au trading.