Le marché gris, passerelle réservée aux investisseurs professionnels

Comprendre la bourse
Le marché gris, passerelle réservée aux investisseurs professionnels

Reconnu pour la vision qu’il peut donner sur les tendances à venir des titres avant leur mise en cotation, le marché gris est privilégié par les investisseurs les plus puissants.

Entre l’émission de nouveaux titres et leur mise en cotation sur les marchés boursiers existe un intermédiaire, où les investisseurs peuvent se faire une idée des tendances à venir : il s’agit du marché gris.

Voici un résumé complet de tout ce que vous devez savoir afin de connaître en profondeur la place et le fonctionnement du marché gris.

Qu’est-ce que le Marché Gris

Marché principalement prisé par les investisseurs institutionnels (banques, fonds de pension ou assurances par exemple), le marché gris se trouve à mi-chemin entre deux autres marchés :

  • le marché primaire, où les investisseurs peuvent souscrire aux nouveaux titres fraîchement émis ;
  • le marché secondaire, où les titres sont échangés après avoir été mis à la cotation.

Le marché gris précède donc directement la cotation des titres. Pour cette raison, les investisseurs institutionnels suivent ce marché dans le but d’ajuster leurs positions selon l’offre et la demande qu’ils perçoivent.

Marché non officiel et organisé de gré à gré (Over the Counter ou OTC), il fonctionne donc sans intermédiaire et permet un contact direct entre courtiers et fournisseurs de services de Trading.

À noter : les lourds volumes de transaction qui circulent sur le marché gris rendent son accès impossible aux investisseurs particuliers.

 


 

Découvrez une nouvelle façon de générer des revenus grâce au Trading 2.0 avec le Pack ARYA Starter !

 


L’Intérêt du Marché Gris

Parce que le marché gris sert de baromètre, les investisseurs professionnels en profitent pour prendre position avant le marché secondaire.

Deux cas se présentent généralement :

  • si le prix est supérieur à celui de l’opération, les investisseurs préféreront prendre position avant la cotation officielle (on parle d’inscription à la cote) ;
  • si le prix est inférieur à celui de l’opération, les investisseurs préféreront prendre position une fois la cotisation officielle annoncée.

À noter : lors d’une introduction en bourse (IPO, Initial Public Offering) les investisseurs se positionneront donc systématiquement avant la cotation officielle.

Ce marché de gré à gré permet également aux investisseurs d’équilibrer leurs stocks selon les divergences entre offre et demande en s’échangeant leurs titres ; ils ajustent ainsi leurs positions.

Le marché gris permet d’identifier les tendances potentielles à venir avant l’introduction, la privation ou l’émission d’actions ou d’obligations convertibles. Les brokers spécialisés, basés à Londres pour le marché européen, proposent des fourchettes de prix indicatives afin de permettre aux investisseurs institutionnels de mieux anticiper ces tendances.

Attention : les positions prises sur le marché gris sont débouclées dès le règlement-livraison des titres échangés. Elles ne sont donc en rien virtuelles !

Bien qu’il donne accès à de nombreuses informations capitales ainsi qu’à certains actifs suspendus de cotation (à cause d’une trop forte volatilité), il est souvent reproché au marché gris son manque de transparence. 

De plus, il est important de faire la distinction : si on connaît les prix proposés sur ce marché, les montants des transactions restent passés sous silence.

Conclusion

Le marché gris est un intermédiaire entre marché primaire et marché secondaire, réservé aux investisseurs professionnels. Pont entre l’introduction des titres et leur mise en cotation, il offre à certains acteurs privilégiés une vision intuitive de l’appétit du marché qu’on peut présager une fois les titres émis. Pour cette raison, le marché gris sert principalement de phase de prise de position et d’ajustement des stocks.