Booster ses performances de Trading grâce à la technologie n’a rien de vraiment nouveau. Au cours des toutes dernières années, les marchés boursiers ont néanmoins basculé dans une nouvelle ère.

Nous sommes en 1815 lorsqu’un pigeon s’envole de la bataille de Waterloo avec une information cruciale : les anglais viennent de battre l’armée napoléonienne. Alors que cette nouvelle transmise par les traditionnels coursiers à cheval mettra un temps fou à parvenir aux oreilles des investisseurs britanniques, cette même information transmise par la voie des airs arrivera dans les mains de Nathan Mayer Rothschild près de 24h plus tôt, lui offrant un avantage boursier décisif à l’origine de l’un des plus vastes empires financiers de l’Histoire.

Si l’ère des pigeons voyageurs est bel et bien révolue, les solutions technologiques innovantes apportent encore et toujours un avantage décisif aux investisseurs capables de les utiliser à bon escient. Au cours de ces deux derniers siècles, les pigeons voyageurs ont seulement cédé la place à de nouvelles technologies bien plus modernes et efficaces.

 

Le « transhumanisme » appliqué au Trading

La compétition entre Traders est longtemps restée une question d’accès à l’information. Pour gagner en bourse, il fallait disposer d’une information de qualité avant les autres. Mais avec le développement des médias financiers, ce qui était autrefois une information privilégiée est désormais accessible au grand public sur de multiples sites spécialisés. La lutte pour l’information ne suffit donc plus à bénéficier d’un avantage décisif.

En effet, une fois correctement informé et en capacité de prendre les bonnes décisions, le plus difficile reste encore à faire pour le Trader. Il s’agit désormais d’appliquer ses règles de gestion du risque avec rigueur sans succomber aux nombreux biais psychologiques.

Or, atteindre cet objectif en apparence si simple se révèle être un vrai défi pour la condition humaine. Comme de nombreux domaines où les découvertes scientifiques et techniques sont utilisées pour améliorer les performances humaines, le Trading est donc devenu un terrain d’expérimentation pour les transhumanistes avec l’arrivée de de Traders augmentés.

 

Qui sont ces « super-Traders » ?

Si certains entrepreneurs de la Silicon Valley (dont Elon Musk avec son entreprise Neuralink) travaillent sur des interfaces « cerveaux-machines », les technologies utilisées par les Traders augmentés restent pour l’heure bien moins intrusives.

Cependant, plutôt que de rester hors de l’activité de Trading comme peuvent l’être les technologies de l’information, ces nouvelles solutions sont directement à la manœuvre pour contrôler certaines des phases du cycle de Trading. Les tâches d’exécution les plus ingrates, les plus chronophages, et les plus difficiles à gérer émotionnellement sont ainsi déléguées à la machine, et ces nouveaux Traders peuvent alors se contentent de piloter les opérations et d’agir en stratèges.

 

Il est temps pour les plus alarmistes de revoir leur jugement. Non, les marchés ne sont pas colonisés par des armées d’algorithmes de Trading autonomes réservés aux grandes entreprises, ils le sont par des Traders augmentés aux manettes de solutions automatisées. Et cerise sur le gâteau, tout un chacun peut piloter de telles solutions en quelques clics à condition de s’en donner les moyens !