Les OPCVM, un outil d’investissement à connaître

Les OPCVM regroupent les SICAV et les FCP. Ce sont des placements mobiliers confiés à une société de gestion, dans une perspective de valorisation à long terme et/ou de diversification de son portefeuille.

Qu’est qu’un OPCVM ?

Les OPCVM sont des fonds d’investissement collectifs. Il en existe deux formes juridiques, les SICAV (Société d’Investissement A Capital Variable) et les FCP (Fonds Commun de Placement), qui ne diffèrent que par des points de détail.

L’investisseur acquiert une ou plusieurs parts de l’OPCVM dans lequel il souhaite investir. La société de gestion qui est responsable du fond place l’argent ainsi collecté, en fonction des objectifs du fond ou de la SICAV : la stratégie d’investissement (choix des valeurs, risque financier associé, etc.) est précisée dans le DICI (Document d’Information Clef pour l’Investisseur) qui est communiqué à l’investisseur.

Quels sont les objectifs des OPCVM ?

Les OPCVM proposés aux investisseurs sont très variés. Certains fonds se spécialisent sur un type de valeurs telles que les actions ou obligations (en anglais bonds), d’autres s’intéressent à un marché particulier (par exemple le marché japonais, ou les émergents tels que les BRICS), d’autres encore à un secteur (comme les matières premières ou les biotechnologies).

Un OPCVM généraliste peut ainsi être utilisée par des investisseurs qui ne souhaitent pas suivre la Bourse au jour le jour et préfèrent déléguer la gestion de leur patrimoine à des spécialistes qui choisiront les valeurs à suivre dans un marché global. Au contraire, d’autres OPCVM plus « pointus » seront privilégiés par des investisseurs actifs, qui souhaitent diversifier leur patrimoine : il est par exemple difficile pour un particulier d’investir sur les obligations, ou sur certaines actions cotées sur des places lointaines, alors qu’un OPCVM spécialisé dans ce secteur le fera très bien.

Quelle performance espérer d’un OPCVM ?

La performance d’une SICAV ou d’une FCP est très variable en fonction de sa catégorie et du risqua associé. Une SICAV monétaire a ainsi un risque quasi-nul, mais une performance très faible en raison de la faiblesse des taux d’intérêt. A l’inverse certains fonds offensifs peuvent afficher des performances très spectaculaires si leurs paris sont gagnants… contre un risque de perte en capital non négligeable !

Certains OPCVM s’apparentent même au private equity (capital investissement) en investissant dans des sociétés non cotées encore en phase de développement ; il s’agit en particulier des FCPI (Fonds Commun de Placement dans l’Innovation) qui offrent aux investisseurs un avantage fiscal en échange du risque pris et de la durée d’immobilisation du capital.

 

 

Les OPCVM sont ainsi un outil précieux aussi bien pour ceux qui souhaitent bénéficier de la performance globale des marchés financiers sans nécessairement comprendre la bourse en détail que pour des investisseurs plus avertis qui choisiront des OPCVM plus confidentiels.