La volatilité historique : indicateur de risque à long terme

Analyse technique
La volatilité historique : indicateur de risque à long terme

Indicateur du niveau de risque et de rentabilité d’un actif, la volatilité historique est un instrument régulièrement utilisé dans l’analyse technique.

De nombreux investisseurs spécialisés dans l’analyse technique et le chartisme ont tendance à mettre en avant, dans leur stratégie de Trading, des outils de court terme tels que le RSI ou le Stochastique. Malgré cela, il est judicieux d’adopter une vision complémentaire à plus long terme des performances d’un actif : c’est là qu’entre en jeu la volatilité historique !

Voici un résumé complet de tout ce que vous devez savoir sur la volatilité historique afin d’employer cet instrument dans les meilleures conditions.

 

Qu’est-ce que la Volatilité Historique ?

La volatilité historique est une forme de volatilité permettant d’évaluer le risque d’un titre sur un marché financier par rapport à l’ampleur de ses variations sur une période donnée.

Bien qu’elle puisse prendre en compte n’importe quelle échelle de temps, c’est généralement l’année qui est choisie comme période d’étude pour son calcul ; d’où le fait qu’on utilise le graphique dit “historique” du titre en question.

Proportionnelle au risque mesuré, mais sans mentionner le sens de variation historique du cours, la volatilité historique mesure l’écart à la moyenne des variations dudit cours.

Attention : pour autant, la volatilité historique ne représente pas les variations d’un titre, mais bien sa volatilité ! Il est tout à fait possible qu’un titre présente de faibles variations tout en ayant une volatilité historique forte.

Cet indicateur peut parfaitement être employé pour étudier les actifs de divers marchés financiers tels que :

 

Calculer la Volatilité Historique

Quatre étapes constituent le calcul de la volatilité historique :

  1. Obtenir la moyenne des variations du cours sur une période donnée ;
  2. Soustraire cette moyenne à chaque cours de clôture sur la même période ;
  3. Calculer la moyenne des résultats obtenus ;
  4. Prendre la racine carrée de ce résultat.

En langage plus barbare, la formule de la volatilité historique donne donc :

Volatilité historique = √ (365 . [ ∑ ( r (t) )² / ( n – 1 ) ] )

où :

  • 365 est le nombre de jours pris en compte dans la période ;
  • r(t) est le rendement de l’actif, dont la formule est r(t) = Ln (P(t)/P(t-1)).

De cette manière, la volatilité s’exprime en un pourcentage désignant la probabilité de hausse ou de baisse sur la période donnée. L’amplitude des variations sur cette même période est mesurée de façon symétrique.

À noter : bien que généralement utilisée sur un an, la volatilité historique peut aussi bien se calculer en minutes, heures, jours ou mois.

 


 

Découvrez une nouvelle façon de générer des revenus grâce au Trading 2.0 avec le Pack ARYA Starter !

 


 

Utiliser la Volatilité Historique en Trading

Le pourcentage ainsi obtenu par la volatilité historique donne deux indications possibles :

  • Le pourcentage est bas : alors le risque est faible, tout comme le potentiel de rentabilité de l’actif étudié.
  • Le pourcentage est élevé : alors le risque est fort, tout comme le potentiel de rentabilité de l’actif étudié.

Le dilemme repose alors sur votre profil d’investisseur. Selon que vous avez un style de Trading plutôt passif ou agressif, selon votre stratégie de Trading et les objectifs que vous vous êtes fixés, un pourcentage élevé sera (ou non) un signal d’entrée sur le marché.

En outre, la volatilité historique est proche de l’Average True Range (ATR) à la différence près que ce dernier instrument utilise une Moyenne Mobile Arithmétique et non Exponentielle.

La volatilité historique est également complémentaire à la volatilité implicite, qui se penche davantage sur les variations de cours dans un futur proche.

À noter : sur les produits financiers dérivés, la volatilité historique n’est pas l’outil à privilégier. On lui préférera la volatilité implicite.

Il est possible de mettre la volatilité historique à profit dans divers contextes :

  • pour analyser le risque d’un actif unique ;
  • pour comparer le risque de plusieurs actifs ;
  • pour comparer le risque de plusieurs classes d’actifs ;
  • pour comparer le risque de plusieurs secteurs d’activité.

Parce que la volatilité à long terme diffère souvent de la volatilité à court terme, il est préférable de coupler l’utilisation de la volatilité historique avec d’autres indicateurs techniques de plus court terme.

 

Conclusion

La volatilité historique est un indicateur du risque, mais aussi du potentiel de bénéfice d’un actif ou de plusieurs valeurs sur le long terme. Ainsi, cet outil fournit des informations fiables et ancrées dans le temps ; toutefois pour optimiser votre stratégie de Trading, notamment concernant l’analyse technique, il est judicieux de l’employer en complément d’indicateurs techniques plus réactifs.