Comment trader avec une moyenne mobile

Indicateur technique “sur prix” très apprécié des Traders indépendants, la moyenne mobile permet d’identifier la tendance du marché sur une échelle de temps donnée.

En complément d’indicateurs techniques “hors-prix” tels que le RSI et la MACD, les Traders font souvent appel à une ou plusieurs moyennes mobiles afin de lisser l’évolution des prix, de connaître la tendance en cours, voire d’anticiper le prochain retournement de tendance.

Qu’est-ce qu’une moyenne mobile ? Quelles sont les différences entre les moyennes mobiles simples, exponentielles, ou encore triangulaires? Comment paramétrer correctement vos moyennes mobiles ? Comment interpréter leurs signaux ?

Voici un résumé complet des informations à connaître pour booster vos performances de Trading grâce à une utilisation appropriée des moyennes mobiles.

Qu’est-ce qu’une Moyenne Mobile (MM) ?

Par définition, une moyenne mobile est un indicateur technique “sur prix”, c’est-à-dire une formule mathématique dont le résultat est représenté de façon visuelle et dynamique directement sur le graphique des prix.

Souvent abrégée en MM (pour moyenne mobile) ou en MA (pour moving average), la moyenne mobile peut être simple, exponentielle, triangulaire, ou encore ajustée aux volumes.

Comme la plupart des indicateurs techniques, les moyennes mobiles peuvent être utilisées sur toutes les classes d’actifs et sur tous les horizons de temps bien qu’une bonne liquidité du marché analysé soit la garantie d’une meilleure fiabilité.

Calculer une moyenne mobile

Une moyenne mobile dépend d’un paramètre unique : sa période. Avant de calculer et d’afficher une moyenne mobile sur son graphique, le Trader doit donc commencer par choisir une unité de temps (jour, heure, minute…) ainsi qu’un nombre d’unités de temps (n), le produit de ces deux variables correspondant à ladite période.

Période = unité de temps x n

Ainsi, si la moyenne mobile simple se contentera de faire une moyenne équipondérée des cours de clôture des n dernières unités de temps, la moyenne mobile exponentielle, la moyenne mobile ajustée aux volumes, ou la moyenne mobile triangulaire feront quant à elles appel à des pondérations différentes et permettront par exemple d’accorder davantage d’importance aux mouvements les plus récents ou aux mouvements accompagnés des plus forts volumes.

Exemple de calcul d’une moyenne mobile simple

Prenons l’exemple d’une moyenne mobile simple de période 7 jours (MM7).

MM7 = (C1+C2+C3+C4+C5+C6+C7)/7 

Où C1 correspond au cours de clôture du jour, C2 au cours de clôture de la veille, C3 au cours de clôture de l’avant-veille, etc. 

Comment bien paramétrer une moyenne mobile

Bien qu’il existe autant de paramétrages possibles que de Traders, les moyennes mobiles les plus répandues restent les moyennes mobiles simples MM7, MM20 et MM50, avec un calcul appliqué aux cours de clôture.

En fonction de l’information que le Trader cherche à récupérer, celui-ci pourra éventuellement préférer une moyenne mobile calculée sur les cours d’ouverture, sur les points hauts, ou sur les points bas.

Toutes choses égales par ailleurs, plus le Trader choisira une période courte, plus la moyenne mobile sera réactive, et inversement. Pour l’anecdote, vous noterez d’ailleurs qu’une moyenne mobile de période 1 se contenterait tout simplement de répliquer l’évolution des cours.

Les Traders choisissent généralement des périodes en accord avec leur horizon d’investissement. Les swing Traders privilégient ainsi les moyennes mobiles calculées sur plusieurs jours, alors que les day Traders leur préfèrent des moyennes mobiles calculées sur quelques heures ou quelques minutes.

Dans la pratique, les Traders apprécient le fait de faire appel à deux moyennes mobiles de périodes différentes afin de comparer le comportement d’une moyenne mobile de court terme avec celui d’une moyenne mobile de long terme. Les couples MM7-MM20 ou MM20-MM50 sont ainsi relativement fréquents.

Certains indicateurs tels que les bandeaux de moyennes mobiles permettent d’afficher sur son graphique tout un faisceau de moyennes mobiles bien qu’une telle pratique puisse amener le Trader à se perdre dans des signaux techniques contradictoires.

Interpréter les signaux des moyennes mobiles

La courbe représentative d’une moyenne mobile n’est rien d’autre qu’une suite de points calculés les uns à la suite des autres puisqu’en chaque point du graphique, la moyenne mobile est égale à la moyenne de la période retenue pour le calcul.

Une première façon d’interpréter une moyenne mobile consiste à s’intéresser à son sens d’évolution. Ainsi, une moyenne mobile ascendante indiquera une hausse du marché alors qu’une moyenne mobile descendante indiquera une baisse du marché.

Une deuxième façon d’interpréter une moyenne mobile consiste cette fois-ci à s’intéresser à sa convexité. Une moyenne mobile convexe indiquera alors que la tendance en cours est en train d’accélérer alors qu’une moyenne mobile concave indiquera que la tendance en cours est en train de ralentir.

Il est également possible d’analyser les croisements de moyennes mobiles. Ainsi, le passage d’une moyenne mobile de court terme au-dessus d’une moyenne mobile de plus long terme (golden cross) donnera au Trader une indication haussière alors que le passage d’une moyenne mobile de court terme en dessous d’une moyenne mobile de plus long terme (death cross) donnera une indication baissière.

De tels croisements sont d’ailleurs réutilisés par d’autres indicateurs techniques dont le plus célèbre est très certainement l’indicateur MACD, qui correspond comme son nom l’indique à une différence de moyennes dont il s’agit de représenter les convergences et les divergences.

Enfin, les moyennes mobiles peuvent être exploitées dans le cadre de stratégies de suivi de tendance et permettre au Trader de profiter d’un mouvement boursier dans sa totalité. Il suffit alors de positionner un ordre stop suiveur juste en dessous de la moyenne mobile de son choix, ou de conditionner sa sortie de position à l’un des trois signaux évoqués ci-dessus (sens d’évolution, convexité, croisement).

Quel que soit votre usage des moyennes mobiles, n’oubliez pas que l’analyse technique n’est pas une boule de cristal, mais juste un outil à disposition du Trader.