Trader avec Effet de Levier

Capacité d’investissement supplémentaire mise à disposition des investisseurs par leurs intermédiaires financiers, l’effet de levier permet de réduire les besoins en capitaux.

L’essor de produits financiers dérivés tels que les CFD s’est accompagné d’une mise en lumière récente des avantages et inconvénients de l’effet de levier, mais l’effet de levier n’a pourtant rien de vraiment nouveau. En effet, tout type d’investissement faisant appel à de la dette a forcément un effet de levier.

Qu’est-ce que l’effet de levier ? Comment calculer l’effet de levier ? Comment trader sans effet de levier ? Pourquoi utiliser l’effet de levier ? Quel effet de levier utiliser pour trader ?

Voici un résumé complet des informations à connaître pour booster vos performances de Trading grâce à une utilisation appropriée de l’effet de levier.

Qu’est-ce que l’effet de levier ?

Par définition, l’effet de levier consiste à faire appel à l’endettement afin d’augmenter sa capacité d’investissement. Dans le cadre d’un investissement avec effet de levier, un investisseur apporte un capital inférieur au capital nécessaire pour réaliser l’opération, la différence étant financée par une dette contractée auprès d’un intermédiaire financier.

Lorsque l’investissement est réussi, l’investisseur perçoit les gains générés par ses fonds propres, mais également ceux générés par les fonds empruntés. Dans une telle situation, l’effet de levier multiplie les gains de l’investisseur.

En revanche, lorsque l’investissement échoue, l’investisseur doit assumer les pertes enregistrées sur ses fonds propres, mais également sur les fonds empruntés… L’effet de levier se transforme alors en effet massue et multiplie les pertes de l’investisseur.

Souvent utilisé par les particuliers lors de l’achat d’un bien immobilier à crédit ou par les entreprises lors du financement d’un projet d’investissement par la dette, l’effet de levier est aussi et surtout plébiscités par les investisseurs boursiers.

Les produits à effet de levier

Afin d’immobiliser moins de capitaux sur leur compte titres ou sur leur compte de Trading, les investisseurs actifs font souvent appel à l’effet de levier.

Pour ce faire, ils peuvent soit choisir d’acheter des produits financiers sur le marché organisé, en achetant des actions au SRD (système de règlement différé) ou des contrats Futures, soit opter pour le marché de gré à gré en achetant par exemple des CFD.

Si l’effet de levier disponible sur le marché organisé est encadré (x5 pour le SRD), les effets de levier proposés sur le marché de gré à gré par les brokers CFD sont quant à eux bien plus libres, bien que la Loi Sapin II ait limité l’effet de levier à x20 pour les indices boursiers et à x100 pour le FOREX.

Comment calculer l’effet de levier ?

L’effet de levier correspond au montant global d’une position de Trading divisé par le capital immobilisé pour couvrir le risque de cette position (la marge). 

Un effet de levier x10 signifie par exemple qu’un dixième du montant de la position devra être bloqué en garantie sur le compte du Trader. Pour ouvrir une position d’un montant de 10 000€, le Trader devra donc apporter 10 000/10 = 1000€ de garantie.

Dans les faits, le compte de Trading d’un investisseur indique généralement le montant de la marge utilisée (consacrée à la couverture du risque des trades en cours) et le montant de la marge disponible (présente sur le compte, mais non utilisée pour le moment).

Pour autoriser le Trader à ouvrir une nouvelle position, le courtier vérifie que la marge disponible suffise à couvrir les besoins en marge de la position. Si tel est le cas, l’entrée en position est autorisée. Dans le cas contraire, l’ordre est rejeté, et le Trader est alors contraint d’ajouter des fonds ou de clôturer une partie de ses positions en cours avant de pouvoir ouvrir une nouvelle position.

Lorsque les marchés évoluent en défaveur du Trader, les pertes latentes viennent réduire la marge disponible. Lorsque celle-ci tombe à zéro ou passe en territoire négatif, les positions du compte de Trading peuvent être clôturées de force par le courtier. Le Trader est alors victime d’un appel de marge (margin call).

Trader sans effet de levier

Pour investir sans effet de levier ou Trader sans effet de levier, il suffit au Trader de ne pas ouvrir des positions de Trading dont la somme totale dépasse l’argent déposé sur le compte. Lorsque la taille des positions est égale à l’argent déposé sur le compte, l’effet de levier est égal à 1, et l’investissement est alors réalisé au comptant. Dans certaines situations où l’investisseur décide de conserver une part de cash non employée sur son compte, ce dernier trade alors en sous-levier, c’est-à-dire avec un effet de levier négatif.

Les risques de l’effet de levier

Bien que l’effet de levier puisse contribuer à démultiplier les performances d’un compte de Trading, il ne faut pas oublier que cette augmentation du potentiel de gains s’accompagne d’une augmentation proportionnelle du potentiel de perte, et notamment d’un risque d’endettement (l’investissement à effet de levier étant réalisé à crédit).

Pour bien gérer les risques de l’effet de levier et parvenir à tirer pleinement profit de ce mécanisme, il est essentiel d’adopter de bonnes règles de gestion du risque. De bonnes règles de Money Management permettent en effet d’utiliser l’effet de levier pour ajuster la taille de ses positions en fonction de la volatilité du marché avec de travailler avec un niveau de risque constant pour chaque nouvelle séance de Trading.

Pour les professionnels, l’effet de levier permet surtout de ne pas immobiliser la totalité des capitaux nécessaires afin de faire travailler son argent ailleurs. En investissant dans des placements diversifiés et décorrélés, l’effet de levier permet en effet d’optimiser le couple rendement/risque d’un patrimoine (les pertes d’une position boursière avec effet de levier pouvant par exemple être compensées par les gains d’un investissement immobilier, ou inversement).

Comprendre les risques et le pouvoir de l’effet de levier est essentiel pour performer sur les marchés financiers. Vous voilà désormais informé, il ne vous reste désormais plus qu’à manier cette arme à double tranchant avec précaution !