Vendeur

Possédant à la fois une connaissance technique et précise des actifs financiers et une forte appétence pour le commerce, le vendeur sur les marchés financiers conseille les clients de la société pour laquelle il travaille. Il collabore étroitement avec le trader qui exécute les opérations souhaitées par le client.

Quelles sont ses missions ?

Également appelé sales, le vendeur est un commercial chargé de conseiller les clients désireux d’investir sur les marchés financiers.

La relation client constitue le cœur de son métier. Sa mission consiste à informer et à accompagner les clients de l’établissement dans leurs investissements boursiers, mais également à prospecter et démarcher de nouveaux clients.

Le vendeur occupe un rôle d’intermédiaire entre les clients de sa société et les traders qui exécutent les opérations sur les marchés financiers. Dans un premier temps, le vendeur présente à ses clients les actifs financiers susceptibles de les intéresser. Il les conseille dans leurs placements et leur propose des stratégies d’investissement. Dans un second temps, le vendeur transmet les ordres d’achat et de vente aux traders qui les exécutent pour le compte des clients.

Pour personnaliser ses recommandations et proposer des solutions adaptées à chaque client, le vendeur collabore avec les équipes chargées des analyses financières qui l’aident à comprendre la bourse et les dernières évolutions du marché. Il travaille également avec les services marketing afin de toujours connaître les nouveaux produits proposés par son entreprise.

Les compétences, qualifications et qualités requises

Pour exercer cette profession, la personne doit posséder la fibre commerciale. Elle doit également avoir un excellent sens du relationnel pour pouvoir se démarquer de ses concurrents.

Le métier de vendeur nécessite d’être diplômé d’une grande école de commerce, comme HEC ou ESSEC, ou d’être titulaire d’un master en finance ou en économie.

Les postes de vendeur exigent généralement une expérience préalable. Un stage de fin d’études est donc indispensable pour pouvoir candidater lorsqu’on est jeune diplômé. La profession de vendeur sur les marchés financiers demande une bonne connaissance des tendances économiques et des évolutions boursières, mais également une aisance commerciale et relationnelle.

Souvent en liaison avec différents interlocuteurs, le vendeur doit aimer travailler en équipe et savoir s’adapter. Comme pour tous les métiers de la finance, une grande résistance au stress est requise.

 

 

Gestionnaire de fonds

Aussi dénommé gestionnaire de portefeuille, le gestionnaire de fonds s’occupe d’administrer les placements financiers de ses clients en vue de leur rapporter de l’argent dans le cadre d’une stratégie déterminée à l’avance.

Quelles sont ses missions ?

Qu’il travaille pour des particuliers ou pour des investisseurs institutionnels, le gestionnaire de fonds d’investissement a pour mission de faire fructifier les placements financiers et les actifs boursiers de ses clients afin de maximiser leurs bénéfices. Son rôle est d’analyser les tendances des marchés financiers afin d’identifier les meilleures opportunités possibles et de réaliser les meilleurs investissements à court, moyen ou long terme.

Le travail du gestionnaire passe par l’analyse et l’étude minutieuse du marché boursier afin de se tenir informé de ses évolutions, ce qui lui permet de pouvoir saisir rapidement les meilleures opportunités.

Grâce à la veille opérée sur le marché boursier, le gestionnaire place les actifs que lui confient ses clients afin d’en maximiser leur rendement, tout en minimisant les risques et les pertes. Il doit également tenir compte des contraintes budgétaires et des objectifs de placement pour optimiser l’investissement de ses clients. Une partie de sa mission consiste à aider les clients à s’orienter vers les investissements les plus judicieux et les plus fructueux.

Les compétences, qualifications et qualités requises

Pour accomplir ses missions, le gestionnaire de fonds doit s’appuyer sur les connaissances en gestion de patrimoine et en produits de placement qu’il a acquises durant sa formation. Spécialiste de l’économie et de la finance, le gestionnaire de fonds peut être diplômé d’une école de commerce avec une spécialisation en banque et finance ou être titulaire d’un master en sciences économiques ou mathématiques.

Il doit parfaitement comprendre la bourse et avoir des connaissances générales en économie, en fiscalité et en comptabilité. Pour réussir dans ce métier, le gestionnaire doit également posséder les qualités que sont la résistance au stress et à la pression, la capacité d’anticipation et d’adaptation, ainsi que la réactivité et la flexibilité. Le gestionnaire aime les chiffres et possède le sens du détail.