Conseiller en fusions acquisitions

Faisant partie des métiers les plus prestigieux et les plus exigeants du monde de la finance, le poste de conseiller en fusions acquisitions consiste à accompagner les entreprises dans la mise en oeuvre de leurs stratégies financières les plus complexes.

Quelles sont ses missions ?

Aussi connu sous les appellations d’analyste en fusions acquisitions ou de conseiller M&A (Merger and Acquisition), le conseiller en fusions acquisitions accompagne les clients de sa société ou de son cabinet dans la réalisation d’opérations financières complexes.

Il conseille et guide les entreprises dans les processus d’acquisition ou de cession de leurs actifs financiers comme une introduction en bourse, un rapprochement ou une fusion de deux entreprises, une revente d’une filiale ou un rachat d’une société concurrente.

La mission de l’analyste en fusions acquisitions consiste donc à rechercher des acheteurs potentiels ou des sociétés cibles, à préparer les documents de transaction et à suivre les négociations, tout en opérant une veille juridique, financière et économique pour connaître en temps réel les évolutions du marché.

Il collabore avec les dirigeants des entreprises et leurs avocats, mais également avec une équipe pluridisciplinaire de spécialistes en droit, en fiscalité ou en économie.

Les compétences, qualifications et qualités requises

Les conseillers en fusions acquisitions sont généralement issus de formations sélectives et prestigieuses telles que les grandes écoles de commerce ou les écoles d’ingénieur. En raison de la portée internationale du métier, le domaine de la fusion acquisition recrute ses conseillers partout dans le monde. Pour exercer cette profession, une excellente connaissance du monde économique et des marchés financiers est indispensable.

Le conseiller en fusions acquisitions doit comprendre la bourse et anticiper les évolutions du marché pour accompagner au mieux ses clients. Cette activité demande de la curiosité intellectuelle et de la polyvalence, ainsi qu’un fort engagement et une grande disponibilité. Le conseiller en fusions acquisitions doit être capable de résister au stress et aux périodes de forte activité. Il doit également aimer le goût du challenge et posséder une aisance commerciale et relationnelle afin de traiter avec des clients de grands comptes.