Analyste financier

Passionné par les chiffres et les mathématiques, l’analyste financier étudie les marchés et surveille la santé financière des entreprises cotées en bourse afin de transmettre des informations et des recommandations aux autres opérateurs du secteur.

Quelles sont ses missions ?

Moins emblématique que celui de trader et moins prestigieux que celui de conseiller en fusions acquisitions, le métier d’analyste financier n’en est pas moins capital au sein du secteur de la finance. Sa mission consiste à établir des prévisions chiffrées, à anticiper les évolutions du marché boursier et à calculer le niveau de risque des investissements financiers afin d’éclairer les décisions des autres opérateurs du secteur.

Il collabore avec les négociateurs, les gestionnaires de fonds et les conseillers en fusions acquisitions et mesure pour eux le rapport entre risque et rentabilité. Il permet ainsi à ses collègues d’évaluer avec précision la valeur d’un actif. Le chargé d’études financières élabore des notes de synthèse, des supports d’analyses et des recommandations pour transmettre les informations qu’il a récoltées et examinées. Généralement hyperspécialisé dans un domaine précis, cet expert intervient sur un nombre restreint d’entreprises ou sur un secteur d’activité très spécifique.

Les compétences, qualifications et qualités requises

Habituellement diplômé d’une grande école de commerce, d’une école d’ingénieurs ou d’un institut d’études politiques avec une spécialité finance, l’analyste financier peut également être titulaire d’un master en économie ou finance. Pour exercer cette activité, il est également possible de suivre une formation professionnelle de 9 à 18 mois dispensée par la Société française des analystes financiers. Accessible après l’entrée dans la vie active et six mois d’expérience, cette formation délivre deux diplômes reconnus à l’international.

Pour réussir dans son métier, cet expert financier doit posséder de solides connaissances en mathématiques et en statistiques qui lui permettent de réaliser des analyses chiffrées, des modèles de prévisions et des calculs de rentabilité. Les qualités rédactionnelles sont également mobilisées dans ce poste pour produire des notes et des synthèses.

Le chargé d’analyse financière doit savoir interpréter et décrypter les tendances du marché, mais également anticiper les retournements économiques. Pour cela, il doit comprendre la bourse et les règles qui régissent son fonctionnement. Pour émettre les meilleures recommandations possibles, il doit avoir une bonne connaissance de l’économie et du monde de l’entreprise.