Vocabulaire de la bourse : tout ce que vous devez savoir en tant que trader

La bourse, comme d’autres domaines, dispose de son vocabulaire propre. Connaître le lexique s’avère nécessaire pour le trader, afin de comprendre la bourse et briller dans ses projets d’investissement. Pour un débutant, ces vocabulaires peuvent paraitre compliqués. Toutefois, avec leurs définitions, tous les mots peuvent être compris et maîtrisés !

Action

Ce terme figure incontestablement dans le lexique du trader. L’action est un titre qui marque la propriété d’une personne morale ou d’une personne physique. Avec ce titre, son détenteur dit « actionnaire » dispose d’un droit de vote lors des assemblées d’actionnaires. Le possesseur du titre bénéficie, proportionnellement à ses actions, d’un dividende de la société.

Action à Dividende Propriétaire

Contrairement aux actions ordinaires, l’ADP n’accorde pas à son détenteur le droit de vote. Par contre, son avantage se trouve dans la détermination des dividendes. L’ADP permet de toucher un dividende supérieur à celui que procurent les autres actions.

Assemblée Générale Extraordinaire ou AGE

Comme l’Assemblée Générale ordinaire, il s’agit d’un meeting qui réunit les actionnaires. Toutefois, les règles de majorité diffèrent entre ces types d’assemblées. La validation du vote n’est permise qu’à deux tiers des voix en AGE, si la majorité suffit en AGO.

Assemblée Générale Ordinaire ou AGO

Il s’agit de la réunion annuelle des détenteurs d’actions au sein d’une entreprise. Durant l’AGO, les actionnaires valident les décisions et les comptes du Conseil d’Administration pour l’exercice précédent. L’assemblée a lieu au plus tard six mois après la fin d’un exercice.

Arbitrage

Ce vocabulaire de la bourse fait référence à l’opération de vente de titres dans le but d’acquisition d’autres actions ou obligations. L’arbitrage permet donc de modifier le portfolio. Des règles de prudence sont à observer avant de procéder à cette opération.

Augmentation de capital

 

 

Il s’agit de la politique de création de nouveaux titres et de l’émission de ceux-ci par la société. L’augmentation des actions et des obligations émises fait hausser la masse financière de l’entreprise. Les actionnaires de l’entité augmentent alors en nombre ou en parts de titres détenus.

Bulletin des Annonces Légales Obligatoires

Le BALO constitue la publication des informations liées à l’entreprise, ayant lieu trois fois par semaine. Il reporte les assemblées d’actionnaires, présente les comptes et informe sur divers points comme l’augmentation de capital.

Bénéfice net

Résultat positif réalisé par la société durant un exercice comptable. On obtient le bénéfice net en déduisant les charges du chiffre d’affaires. Ces charges comprennent les frais généraux, les intérêts des emprunts, les impôts et tout ce que l’entreprise a dû payer pour aboutir au résultat. On parle de bénéfice net lorsque le chiffre d’affaires perçu excède les charges. Dans le cas contraire, la société réalise un déficit net.

Bénéfice net par action

Le BNPA est le quotient obtenu suite à la division du bénéfice net par le nombre d’actions émises. Ce sera alors la part de profit du détenteur d’une action si la totalité du résultat est partagée. Le BNPA figure parmi les indicateurs significatifs des investissements en bourse.

Blue Chip

C’est l’action cotée d’une société de qualité fiable. Le Blue Chip représente des valeurs sûres avec une forte perspective de croissance. Certains lexiques mentionnent aussi des vocabulaires comme « valeur de fond de portefeuille ».

CAC 40

Il s’agit d’un indice des meilleures valeurs de la bourse parisienne. Établi en 1987, le CAC 40 représente la variation des 40 capitalisations les plus marquées en France.

Cash-Flow

Le cash-flow représente le bénéfice brut de la société après impôt. Il sert à rembourser les dettes contractées et à procéder à un autofinancement des investissements. Le cash-flow permet aussi de rémunérer les détenteurs d’actions. Cet indicateur retrace la trésorerie que génère la société.

Capitalisation boursière

Ce terme du vocabulaire boursier signifie la valeur que dispose une entreprise en bourse à un moment précis. La capitalisation boursière est obtenue en effectuant le produit du nombre des titres par leurs cours.

Clôture

La clôture marque l’arrêt des cotations en bourse pour chaque séance journalière. La Bourse de Paris détermine la clôture à 17 h 30.

Autorité des marchés financiers (AMF)

L’AMF est un organisme public destiné à réguler le marché français des titres. Elle surveille et vérifie les informations que fournissent les sociétés. L’Autorité dispose alors d’un pouvoir d’investigation. Contrôle du fonctionnement du marché financier et lutte contre les délits d’initié font partie des actions de l’AMF. Outre le rôle d’investigation, l’organisme dispose également d’un pouvoir de sanction.

Code ISIN

Sous l’apparence de 4 ou 5 chiffres, le code ISIN correspond au numéro matricule de chaque action en bourse. Il est utilisé pour traiter les mouvements des titres avec le processus informatique. Grâce au code ISIN, les traders peuvent définir l’action et la commander sur des sites appropriés.

Consolidation

Il s’agit de l’opération destinée à présenter les comptes d’un groupe d’entreprises comme un compte d’une seule entité. La consolidation élimine les détails des opérations de chaque groupe. Avec les résultats consolidés, on peut évaluer de manière globale la situation de l’ensemble.

Coupon

Le coupon est la somme que perçoit le détenteur d’une obligation. Il correspond aux intérêts du titre.

Courtage

Ce terme désigne le revenu que perçoivent les sociétés financières et les banques, suite aux opérations boursières. Le courtage correspond alors à la rémunération des ordres de vente et d’achats des titres.

Date d’émission

Elle correspond au jour auquel l’action a été créée. Pour l’obligation, c’est la date à laquelle le prix est convenu.

Délit d’initié

Gain considérable issu d’une opération où l’acteur a utilisé des informations confidentielles sur le marché. L’AMF a pour rôle, entre autres, de surveiller et de sanctionner les délits d’initié. Les peines vont des sanctions professionnelles jusqu’à l’emprisonnement, en passant par des sanctions pécuniaires.

Droits de garde

Il s’agit des frais que le client doit à l’intermédiaire financier chargé de tenir son compte-titres. Les droits de garde comprennent un montant fixe et un montant variable proportionnel à la valeur du portfolio. L’intermédiaire prélève ces frais chaque année.

Exercice

Cette notion ne peut être exclue du vocabulaire comptable. L’exercice est une durée, généralement d’un an, où la société exerce ses activités et les enregistre dans des états financiers propres à l’exercice courant. À l’issue de cette durée, les comptes sont clôturés et approuvés par l’AGO.

Investisseurs institutionnels

Connus également sous l’appellation zinzin, les investisseurs institutionnels sont des entités financières de grande envergure. Ils comprennent les caisses de retraite, les compagnies d’assurances et les caisses de dépôt.

 

 

 

Krach

C’est la chute de manière brutale de toutes les valeurs cotées ou d’un grand pourcentage de celles-ci. On distingue surtout le Krach boursier de 1929. Le 24 octobre de l’année en question, le New York Times remarqua une chute des indices de 43 points. La chute concerna 13 millions de ventes.

Ligne

Elle correspond à l’ensemble des obligations/actions d’une société que l’on trouve dans un portfolio.

Nikkei

À Tokyo, il s’agit de l’indice boursier lié aux 225 premières valeurs importantes.

Obligation

Courant dans le vocabulaire financier, le terme « obligation » représente un titre de reconnaissance d’une dette. Par rapport aux actions, les obligations sont des actifs financiers à moindre risque. Les revenus liés à la détention du titre se calculent à l’avance et restent indépendants des résultats de l’entreprise émissionnaire.

Plus-value

C’est la hausse de la valeur d’un titre ou d’un bien depuis son acquisition jusqu’à sa revente. Tout trader cherche à accumuler le maximum de plus-value.

Radiation

Il s’agit d’une décision émise par les autorités de régulation suite à un changement survenu à une société (liquidation, absorption…). La radiation ne permet plus à l’entreprise de prendre part à la cotation en bourse.

Rapport d’activité

C’est le document que publie annuellement une société pour décrire l’évolution de ses activités tout au long d’un exercice. Le rapport peut provenir d’un groupe. Il contient le compte de résultat, les tableaux d’emploi ressource, le bilan…

Rendement courant

Rémunération qu’obtient le détenteur d’une action. Le rendement courant est connu en divisant le dividende issu du titre par le cours. Il s’exprime alors en pourcentage.

Second marché

Un compartiment de la bourse parisienne pour les actions issues des plus petites entités. Les transactions du Second marché s’effectuent toutes au comptant. Toutefois, les sociétés peuvent y accéder de manière plus simplifiée.

Valeur de croissance

On entend par « valeur de croissance » un titre émis par une société qui se trouve dans les secteurs porteurs. Actuellement, les valeurs de croissance viennent des domaines de la télécommunication et de l’Internet, de la santé et pharmacie.

 

 

 

Ainsi, le vocabulaire de la bourse se révèle moins compliqué qu’on ne le pense. Zinzins, cash-flow, Krach… sont maintenant éclaircis.