La capitalisation boursière : indicateur du poids de l’entreprise sur le marché

Comprendre la bourse
La capitalisation boursière : indicateur du poids de l’entreprise sur le marché

Valeur permettant d’estimer le poids d’une entreprise sur le marché, la capitalisation boursière donne une idée du niveau de risque représenté par une entreprise.

“[…] valeur, au prix du marché, de l’ensemble des titres représentatifs d’une société. Elle est égale au nombre de titres en circulation multiplié par le cours de l’action” : c’est en ces mots que l’INSEE définit une donnée clé dans le processus de décision des investisseurs : la capitalisation boursière.

Voici un résumé complet de tout ce que vous devez savoir sur la capitalisation boursière afin de mieux comprendre la place et le poids des entreprises sur les marchés financiers.

 

Qu’est-ce que la Capitalisation Boursière

La capitalisation boursière d’une société correspond à la l’ensemble de ses actions émises valorisées à leur prix de marché. Ce chiffre permet d’estimer plus finement le poids, l’importance d’une entreprise sur le marché.

Variable dans le temps, la capitalisation boursière permet d’évaluer les risques d’investissement sur une société donnée. Théoriquement, son montant représente le prix à payer pour racheter l’ensemble des actions en circulation sur les marchés financiers.

Concrètement :

Capitalisation boursière = cours de l’action x nombre d’actions

 

La Capitalisation Boursière sur les Marchés Financiers

En réalité, un investisseur désireux d’acquérir 100% des actions émises par une société sur les marchés financiers devrait payer davantage que le montant de sa capitalisation boursière ; parce que les actionnaires pourront être réticents à vendre leurs actions, un montant supplémentaire est susceptible de leur être versé par l’investisseur. On parle alors de prime de contrôle.

En outre, le contrôle d’une entreprise ne nécessite pas d’être en possession de 100% de sa capitalisation boursière : la moitié plus un suffit pour être actionnaire majoritaire et avoir un pouvoir sur ladite société.

À noter : le rachat d’une entreprise demeure en réalité une opération rarissime.

Si l’on part du principe que la théorie d’efficience des marchés est valide, alors on identifie deux critères qui influencent la capitalisation boursière d’une entreprise :

  • son risque financier, qui diminuera sa capitalisation boursière ;
  • ses profits espérés, qui augmenteront sa capitalisation boursière.

Il est important de bien distinguer capitalisation boursière et valeur d’une entreprise : la valeur de l’entreprise, elle, inclura non seulement sa capitalisation boursière, mais également sa dette financière, c’est-à-dire l’argent investi par les prêteurs. Ainsi, une entreprise endettée verra sa valeur totale dépasser sa capitalisation boursière.

 


 

Découvrez une nouvelle façon de générer des revenus grâce au Trading 2.0 avec le Pack ARYA Starter !

 


 

Les Différents Niveaux de Capitalisation Boursière

Il n’existe aucune définition officielle qui permette de classer le niveau de capitalisation boursière d’une entreprise. 

Malgré cela, la plupart des investisseurs s’accordent pour définir six paliers principaux afin de se faire une idée du poids d’une entreprise sur le marché :

  • nano-cap : moins de 50 millions de dollars ;
  • micro-cap : entre 50 et 300 millions de dollars ;
  • small-cap : entre 300 millions et 2 milliards de dollars ;
  • mid-cap : entre 2 et 10 milliards de dollars ;
  • large-cap : entre 10 et 100 milliards de dollars ;
  • mega-cap : plus de 100 milliards de dollars.

Ces seuils, peu importe la devise dans laquelle ils sont exprimés, doivent être ajustés selon le taux d’inflation actuel afin d’être légitimes.

Bon à savoir : les appellations mega-cap, micro-cap et nano-cap sont arrivées plus tard dans le jargon de l’investissement afin d’englober davantage d’entreprises.

Pour vous faire une idée de l’état des plus grandes capitalisations boursières sur les marchés financiers en 2020, voici un bref classement :

  1. Saudi Aramco, géant de l’extraction et raffinage du pétrole et du gaz, possède une capitalisation boursière de 1685 milliards de dollars ;
  2. Microsoft possède une capitalisation boursière de 1359 milliards de dollars ;
  3. Apple possède une capitalisation boursière de 1286 milliards de dollars ;
  4. Amazon, au pied du podium, possède une capitalisation boursière de 1233 milliards de dollars.

 

Conclusion

La capitalisation boursière donne donc une idée précise du poids d’une entreprise sur les marchés financiers. Bien qu’elle soit à différencier de la valeur d’une entreprise, elle offre aux investisseurs une idée du niveau de confiance qu’on peut lui attribuer.