Indicateurs techniques appliqués à un graphique boursier

Pour anticiper correctement les mouvements de prix d’un marché, les Traders font appel à trois méthodes d’analyse : l’analyse fondamentale, l’analyse comportementale, et l’analyse technique. 

L’analyse fondamentale étudie la valeur des actifs financiers, l’analyse comportementale étudie les comportements des investisseurs, et l’analyse technique étudie les historiques de prix des marchés financiers.

Utilisée par la quasi-totalité des adeptes du Trading en ligne, et particulièrement adaptée aux stratégies de Trading de court terme telles que le swing Trading, le day Trading, et le Scalping, l’analyse technique s’applique à tout type d’actifs et de produits financiers. Elle permet d’identifier simplement la tendance en cours sur un graphique boursier ainsi que les niveaux de prix clés sur lesquels il est intéressant d’acheter ou de vendre.

Si vous souhaitez réussir sur les marchés financiers, vous devez comprendre son fonctionnement en détail. Voici notre résumé des informations à connaître pour faire de bonnes analyses techniques.

Qu’est-ce que l’analyse technique ?

L’analyse technique étudie l’historique des prix d’un actif ou produit financier grâce aux figures chartistes et aux indicateurs techniques afin de déterminer la tendance en cours et les niveaux de prix clés.

Les figures chartistes sont des formes géométriques récurrentes sur les marchés boursiers et identifiables directement sur la courbe des prix. Elles s’appuient sur le concept du support (une zone de prix basse au contact de laquelle les cours auront tendance à rebondir) et sur celui de la résistance (une zone de prix haute au contact de laquelle les cours auront tendance à corriger).

Les indicateurs techniques sont quant à eux des formules mathématiques comprenant plusieurs variables de l’historique des prix (points hauts, points bas, niveaux d’ouverture, niveaux de clôture, et volumes), et dont les résultats sont présentés de façon visuelle directement sur le graphique (indicateurs sur prix) ou en dessous du graphique (indicateurs hors prix).

Bien que l’analyse technique soit a priori plus efficace sur les marchés les plus liquides (aux volumes d’échange élevés), cette méthode d’analyse s’applique à tous les marchés boursiers et à toutes les échelles de temps.

Les bases de l’analyse technique

Père fondateur de l’analyse technique, l’américain Charles Dow fut le premier à théoriser les concepts de tendance et de retournement de tendance à la fin du XIXe siècle. Pour l’anecdote, l’indice boursier américain Dow Jones Industrial Average lui doit d’ailleurs son nom !

Trois phases distinctes peuvent être identifiées sur les marchés financiers :

  • Les tendances haussières caractérisées par des points bas de moins en moins bas et par des points hauts de plus en plus hauts ;
  • Les tendances baissières caractérisées par des points bas de plus en plus bas et des points hauts de moins en moins hauts ;
  • Les « ranges » lorsque les prix restent bornés entre deux niveaux de prix sans prendre une direction claire.

Trois tendances boursières : haussières, baissières, et en ranges

Les phases de tendance (haussières ou baissières) sont les plus faciles à trader alors que les « ranges » demandent déjà une expérience de Trading plus significative. Si vous débutez dans le Trading, vous commencerez donc de préférence par mettre en place des stratégies de suivi de tendance.

Pour ce faire, il vous faudra dans un premier temps identifier la tendance en cours, puis déterminer votre point d’entrée (si possible en début de tendance), et enfin déterminer votre point de sortie (si possible en fin de tendance). 

Mais comment identifier la tendance en cours ? Et comment savoir à quels niveaux de prix entrer et sortir du marché ? C’est justement ici que l’analyse technique démontre toute sa valeur.

Identifier la tendance en cours 

La tendance est le meilleur allié du Trader. Pour repérer les mouvements de tendance et en profiter pleinement, il est possible de tracer des lignes de tendance, de suivre l’évolution des fractales, ou de faire appel à des indicateurs techniques tels que les moyennes mobiles.

Les lignes de tendance sont des droites passant par au moins trois points hauts ou par au moins trois points bas du graphique. Lorsqu’une ligne de tendance est ascendante, le Trader peut en conclure que la tendance de fond du marché est haussière. À l’inverse, lorsque celle-ci est descendante, il peut en conclure que la tendance est baissière.

Exemple d’une ligne de tendance haussière :

Graphique boursier avec ligne de tendance haussière

Les fractales correspondent à des figures se formant sur les points hauts et les points bas du marché. En suivant la formation des fractales haussières et des fractales baissières, le Trader peut ainsi construire un canal et identifier clairement la tendance du marché. 

Exemple de fractales (identifiées par les flèches grises) :

Graphique boursier avec indicateur de fractales

Enfin, les moyennes mobiles permettent également de connaître la tendance d’un graphique sur une échelle de temps donnée. Il revient ici au Trader de paramétrer cet indicateur technique en choisissant une unité de temps et un nombre de périodes adapté. (Par exemple, une moyenne mobile de 7 périodes et d’unités de temps 15 minutes qui permettra de lisser l’évolution des prix et d’en dégager la tendance de fond).

Il est important de noter qu’une tendance peut très bien être haussière à court terme (sur un graphique en unités de temps 15 minutes), mais baissière à moyen terme (sur un graphique en unités de temps 4h). Pour n’exploiter que les tendances les plus fortes offrant le meilleur potentiel, le Trader cherche donc à identifier en priorité les mouvements de tendance ayant une même direction sur plusieurs échelles de temps différentes.

NB : Vous pourrez ici exploiter les fonctions avancées proposées par ARYA Trading pour respecter la tendance en cours, et notamment le filtre de tendance (TrendFilter) en paramétrant la période de sa moyenne mobile utilisée (MAPeriod).

Identifier les niveaux d’achat et de vente 

Connaître le sens de la tendance en cours est une bonne chose, mais cela n’est pas suffisant pour gagner de l’argent sur les marchés financiers. En effet, encore faut-il entrer et sortir dans le bon timing pour profiter de la phase d’impulsion et esquiver la phase de retournement. 

Pour savoir quand acheter et quand vendre, les Traders s’appuient sur les niveaux de support et de résistance détectés par leur travail d’analyse technique. Ces niveaux peuvent être de simples droites horizontales ou obliques ayant plusieurs fois bloqué la baisse ou la hausse des cours, mais également des indicateurs techniques tels que les points pivots (calculés par rapport aux données de marché de la veille).

Les supports sont alors utilisés pour entrer dans le marché à l’achat ou racheter une position vendeuse, et les résistances sont quant à elles utilisées pour entrer dans le marché à la vente ou revendre une position acheteuse. Si ces niveaux clés sont souvent étonnement précis, mieux vaut tout de même prendre une petite marge de sécurité afin de ne pas se faire avoir par le « bruit du marché » (fait de mouvements erratiques de très court terme peu significatifs).

Limiter ses pertes et protéger ses gains

Dernier point et non des moindres, l’analyse technique permet aussi de mettre en application certaines règles de Money Management essentielles telles que le positionnement d’un ordre stop-loss.

En effet, une fois entré en position, le Trader peut utiliser l’analyse technique pour réduire son niveau de risque ou pour sécuriser une partie de ses gains en optant pour un stop-loss suiveur parfaitement adapté aux stratégies de suivi de tendance.

3 types de stop-loss suiveurs sont généralement utilisés par les Traders :

  • Ceux basés sur une distance fixe exprimée en nombre de Pips ;
  • Ceux basés sur le suivi des Fractales ;
  • Et ceux basés sur les extrêmes des dernières bougies.

En fonction de son profil d’investisseur, le Trader peut ici choisir d’avoir des ordres stop plus ou moins distants afin d’ajuster son niveau de risque. Il peut également ajuster ses tailles de position pour être plus agressif lorsque la tendance est claire et plus prudent lorsque celle-ci se fait hésitante.

Automatiser la détection des signaux

Ce travail préliminaire d’analyse technique consistant à identifier la tendance en cours, à déterminer ses points d’entrée et de sortie de position, puis le positionnement de son stop-loss est relativement simple. Néanmoins, ces tâches répétitives peuvent au fil des séances de Trading représenter de nombreuses heures de travail pour le Trader.

Plutôt que d’effectuer leurs analyses techniques manuellement, les Traders préfèrent donc aujourd’hui confier ces tâches chronophages à leurs logiciels de Trading afin d’agir en stratège et de piloter leurs systèmes de Trading du bout des doigts. Au cours des dernières années, le Trading automatique a ainsi remplacé peu à peu le Trading manuel.

Cette nouvelle façon d’utiliser la technologie pour exploiter les opportunités offertes par l’analyse technique est détaillée dans notre Masterclass.